La chasse aux faux avis sur France 4

tumblr_inline_n79kl2R9K81s3q37m

Diffusée le 9 juin dernier sur France 4, l’émission « On n’est plus des pigeons » revient sur cette nouvelle tendance des plateformes d’avis. Véritable sujet de litiges, les avis des consommateurs sont au cœur de différentes polémiques : comment les plateformes peuvent-elles assurer la véracité des avis ? Comment gérer les phénomènes de faux avis, positifs ou négatifs, reçus par les hôteliers ? Retour sur les nouvelles pratiques des avis de consommateur.

image

Les avis des consommateurs en ligne sont-ils fiables ? C’est la question qui ne finit pas de faire débat depuis la création et l’avènement des TripAdvisor en février 2000. Au fur et à mesure du développement de ces plateformes d’avis, des processus, des normes ont été créées afin de garantir la véracité des avis déposés par les internautes. La dernière en date : la norme AFNOR NF Z74-501, qui vise à valider la fiabilité de l’avis déposé en demandant une preuve de consommation à l’internaute. Pourtant, le problème des faux avis reste une question importante dans la gestion de l’e-réputation des hôteliers.

Nous le savons tous, les internautes sont nombreux à se fier aux avis déposés sur les plateformes d’avis : 87% d’entre eux se disent influencés par les avis lus sur internet. Le micro-trottoir réalisé par le journaliste de l’émission le montre bien : pour éviter les mauvaises surprises, le mieux reste encore de consulter les différents avis avant de passer à la réservation ! Pourtant, selon Remi Ohayon, consultant en stratégie web pour des groupes hôteliers, 30% des avis en ligne sont faux. Selon lui, « certains restaurateurs vont eux-mêmes créer leurs propres avis pour faire augmenter leur positionnement sur ces fameuses plateformes. Force est de constater qu’en effet, malgré  la bonne volonté affichée de ces sites, il est très simple de laisser un avis, sans passer par la phase d’achat. Autre phénomène, ces sociétés qui développent des plateformes de faux avis : pour un budget dérisoire (environs 5 euros par avis), vous pouvez commanditer une société tiers à déposer des faux avis en faveur de votre établissement. Bien entendu, tout cela est réalisé en totale illégalité et dans la perspective de tromper le consommateur final. Sans même passer par des sociétés tiers, certains professionnels du tourisme déposent eux-mêmes des faux avis en faveur de leurs établissement. Les avis sont donc devenus un enjeu important pour les hôteliers, mais aussi pour les clients.

image

C’est dans ce cadre qu’apparaît Guest App : en nous positionnant comme tiers de confiance auprès des professionnels du tourisme, nous leur garantissons une validation manuelle des avis récoltés à la réception de leur hôtel. Double avantage à ce système : le professionnel est assuré que les avis récoltés sont vrais et le vacancier est assuré de la véracité de l’avis grâce au gage de qualité Guest App.  L’idée est également de fournir au professionnel une plateforme claire et simple qui permet de suivre les nouveaux avis et surtout, de répondre aux avis qui peuvent s’avérer négatifs.

Nous vous invitons à retrouver les différentes fonctionnalités de notre application en cliquant sur le lien suivant : https://guestapp.me/fonctionnalites/

Source : France4.fr