Le voyage du futur selon Skyscanner

tumblr_inline_n8fu66EBgP1s3q37m

Le comparateur de billets d’avions Skyscanner vient de publier les deux premières parties de son étude globale sur le voyage tel qu’il sera offert aux voyageurs en 2024, soit dans une petite dizaine d’années seulement. L’étude porte sur les technologies appliquées au tourisme telles que nous les connaissons actuellement ainsi que les évolutions technologiques prévues ces prochaines années. Réalisée en trois partie, elle couvre tout le cheminement du voyageur, depuis la réservation du voyage jusqu’à l’arrivée à l’hôtel, en passant par les aéroports, qui deviendront très certainement de véritables villes.

Nous vous proposons de regarder de plus près les prédictions de Skyscanner concernant la planification et la réservation du voyage. De la réalité virtuelle aux sites web haptiques, vous allez constater que le voyage tel que nous le connaissons actuellement va connaître de grands changements.

 

image

DES COMPAGNONS DE VOYAGE NUMERIQUE.

Ce n’est un secret pour personne : les révolutions technologiques et robotiques actuelles vont changer notre vision du monde et le tourisme ne sera pas en reste. Gareth Willimas, PDG et co-fondateur de Skyscanner l’affirme, “la recherche et la réservation de voyages seront aussi faciles que l’achat d’un livre sur Amazon”.

C’est Daniel Burrus, futurologue réputé, qui défini le mieux les compagnons de voyage numérique qui simplifiera la vie du voyageur en 2024 : “Dans les années 2020, chacun de nous aura son propre ‘e-agent’ qui nous accompagne partout, dans une montre par exemple”. Ce sera donc avant tout un appareil d’intelligence artificielle, constamment connecté à internet et qui possédera suffisamment de données sur le voyageur pour l’aider dans ses réservations. Un véritable robot en hologramme 3D qui préparera itinéraires, fera office de guide touristique en fonction de vos intérêts. Cet e-agent pourra être proposé par les professionnels du tourisme directement à leurs clients, leur permettant ainsi de garder un lien direct avec l’agence de voyage, même une fois sur place. Tout cela serait possible grâce aux technologies d’aujourd’hui : Desti, une application de voyage conversationnelle proposées par l’institut de recherche ayant développé SIRI, ouvre la voie dans ce secteur. Sur le même principe que la suggestion de produits d’Amazon, elle est aujourd’hui capable de sélectionner les commentaires sur les hôtels, les destinations, qui sont pertinent par rapport aux attentes et aux préférences du voyageur. D’autres sociétés développent également des appareils interactifs d’intelligence artificielle, comme SAMI, du coréen Samsung, qui surveille le style de vie et les besoins de santé de son propriétaire en se branchant sur les autres appareils connectés de la maison. Ou comme cette société russe qui vient de développer in système d’intelligence artificielle qui traite les questions et donne une réponse verbale appropriée en une fraction de seconde, ce qui lui permet de tenir une conversation sensée. Enfin, les caméras 3D RealSense d’Intel, qui reconnaissent les émotions humaines grâce à leurs expressions faciales et à la posture de leur corps, sont une avancée significative dans ce domaine. La miniaturisation de la technologie et le développement de la technologie vestimentaire (Google Glass, SmartWatch, ect…) complètent la panoplie des technologies déjà disponibles et qui permettent l’avènement des compagnons de voyage personnalisés.

 

image

LE VIRTUEL DEVIENT REALITE.

Grâce aux objets connectés comme les Google Glass par exemple et aux sites internet multi-sensoriels, le voyageur du futur aura l’opportunité de se projeter dans sa future destination de vacances. La réalité virtuelle devient une nouvelle forme de présentation, un avant-goût de la destination. Et la technologie requise est déjà là : la firme technologique 3RD Planet a développé un système d’image de synthèse qui permet de se promener dans les rues d’une ville, le tout de façon incroyablement réaliste. Sans oublier le casque Occulus Rift VR, de la start-up américaine Occulus VR, qui est la version bêta de ce qui sera mis à la disposition du voyageur du futur. Enfin, les technologies haptiques qui permettent, entre autre, de toucher virtuellement les épines d’un cactus, la fourrure d’un animal, le sable, ect… Idéal pour se projeter réellement dans sa future destination ! Mais pas seulement : le voyageur serra également en mesure de se promener virtuellement dans l’hôtel de son choix, testant la chambre et les services proposés avant de faire son choix.

 

image

RECHERCHE SEMANTIQUE.

Revenons au compagnon de voyage numérique. Hyper connecté, le voyageur du futur pourra réserver en un clic l’entièreté de son voyage, depuis son petit déjeuner préféré à ses excursions, en passant par la composition des draps de son lit. Des applications très complètes devraient voir le jour, agrégeant les données des compagnies aériennes, des aéroports, des hôtels réservés, ect… Votre compagnon de voyage sera donc en mesure de vous aiguiller depuis la réservation de votre voyage jusqu’à votre retour, en passant par l’aéroport. Il y aura donc une plus grande interaction entre les réseaux sociaux et les sites de voyage. Ajoutez à cela la Big Data et vous obtiendrez un ADN numérique du voyageur, qui permettra de proposer des services toujours plus personnalisés. Une fois le voyage choisi, le compagnon de voyage s’occupera de toutes les formalités administratives : paiement, visa, tout sera automatisé.

 

image

CONCLUSION.

On constate que la préparation et la réservation d’un voyage vont être de plus en plus intégrés, sur mesure et collaborative. Un compagnon de voyage associé à un appareil vestimentaire d’intelligence artificielle intégrant les dernières avancées en matière de reconnaissance vocale par exemple, vont permettre de fournir au voyageur de demain un itinéraire entièrement personnalisé. Les technologies haptiques et de réalité augmenté vont permettre au voyageur de tester leur destination ainsi que leur hôtel avant de réserver. Le but ? Tester et réserver un voyage en moins d’une heure, sans sortir de chez soit.

 

Alors, science-fiction ou réalité ? Rendez-vous dans dix ans pour un bilan sur les technologies appliquées au tourisme !

 

Source : http://www.skyscanner2024.com/part1.php